Les reliques de St Romaric

Chronique du temps passé n° 28

Historique

Romaric,moine fondateur du monastère de Remiremont, est décédé le 8 décembre 653 dans sa montagne.

Pendant des années ses ossements ont été conservés dans des sarcophages au Saint Mont avec ceux de St Amé son compagnon et de St Adelphe son successeur et ont été vénérés par tous ses disciples. Ces dépouilles ont ensuite subis plusieurs translations (déplacements) au cours des siècles.

Ils ont été transportés dans la vallée lorsque les religieuses sont descendues fonder leur nouveau monastère au IX° siècle puis ont été regroupés dans la nouvelle église dans la vallée (Remiremont), ils ont à nouveau été cachés dans la montagne lors de l'invasion des Hongrois (910) avant d' être redescendu sur les rives de la Moselle dans des châsses sur l'autel de l'église abbatiale.

Des incendies ont également failli avoir raison de ces vestiges en 1057 et en 1145. Ainsi jusqu'en 1790 les squelettes des saints moines ont été conservés à peu près au complet. La révolution a mis un terme au monastère et au Chapitre de Remiremont et des energumènes ont volés les richesses de l'église et dispersés et piétinés les restes des fondateurs de Remiremont (29-01-1794). Heureusement de nombreux paroissiens ont récupérés ces reliques et les ont cachés chez eux.

A partir de 1803, les châsses ont été refaites et les ossements ont été restitués et à nouveau exposés au public sur l'autel de St Romaric dans l'église St Pierre.

Les dévotions de Grandvillers.

Nous avons déjà vu (chronique n°6) que Grandvillers faisait partie des biens du Chapitre de Remiremont et que sa paroisse était entièrement dévolue à son saint patron Romaric. Les terres du village faisaient partie des anciens bans du Chapitre et la paroisse a été consacrée à St Romaric jusqu'au début du XX° siècle. Les anciens curés du village ont très vite souhaité manifester leur foi

                                                                                                               et leur attachement au saint

                                                                                                               homme et ont ainsi demandé à

                                                                                                               l'église de Remiremont quelques

                                                                                                               morceaux de la dépouille du                                                                                                                           moine pour exposition à la

                                                                                                               dévotion des paroissiens...

                                                                                                               Il existe ainsi depuis le XIX°

                                                                                                               siècle deux reliques osseuses de

                                                                                                               St Romary dans notre église.

                                                                                                               Elles sont conservées dans une                                                                                                                       châsse ou reliquaire sur l'autel                                                                                                                         dans la chapelle à droite de                                                                                                                             l'entrée.

                                                                                                               La première relique consiste en un                                                                                                                 os du bras droit, un radius. Il a été                                                                                                                 donné le 28 septembre 1823 (curé                                                                                                                 Geandat) et il a été établi un                                                                                                                           procès verbal de l'authenticité et                                                                                                                   de la tradition de cette relique de                                                                                                                 St Romaric.

La deuxième relique est un morceau de côte et a été obtenu par le curé C. Richard le 20-11-1883 comme en atteste un autre procès-verbal. Ce morceau se trouve dans un tube en verre. Les deux os sont posés sur un coussin rouge dans le reliquaire doré.

C'est en décembre 1882 que Augustin Romary a fait faire l'autel de St Romaric. Augustin dont le père Joseph né en 1783 a été maire de Grandvillers en 1830 est issu d'une famille très pieuse de 7 enfants. Deux de ses neveux sont religieux: Joseph curé à La Houssière puis à Docelles et sutout Ferdinand qui fut moine Bénedictin

à Saragosse.

Le portrait d'Augustin et de sa femme

est en bas du vitrail derrière cet autel.

Ce vitrail en trois parties est d'ailleurs

magnifique, le haut représente un

groupe de saints locaux: Romaric,

barbu, protecteur de Grandvillers

entouré de St Adelphe et de

St Dié, eux mêmes entourés de

St Claire et Ste Gebertrude), la partie

moyenne montre une vue

du centre de Grandvillers,

la partie basse affiche donc les époux

Romary tenant le reliquaire avec une

inscription "don de Augustin Romary

et Appoline Joly"

 

L'abbé Etienne,

instigateur de la nouvelle église,

mort en 1877  est enterré dans cette chapelle ainsi que son successeur l'abbé Thomas mort en 1893.

Allez donc voir cet autel et ce vitrail et vous comprendrez un jour la valeur du patrimoine et de l'histoire et peut-être même que vous sentirez alors un souffle lointain venu d'un temps révolu ..... l'an 653, une montagne sauvage, je vous invite à y monter, il y a plein d'émotions sur cette colline...

 

 

 

 

 

J. Strubhardt 16-10-2016

Sources: Archives départementales documents J219/7- 59

Pélerinage au St Mont R.Roy 1887

Documentation manuscrite famille Romary

Reliques.jpg
Epoux Romary.jpg